Facture électronique : une fausse bonne idée ?

Il y a quelques jours, mon opérateur de téléphonie mobile m’a envoyé un beau courrier sur papier à entête couleur pour m’annoncer un nouveau service : la facteur électronique certifiée.

Ca y est : Bouygues Télécom a décidé de s’y mettre, à l’électronique… Naturellement, cette lettre me vante tous les soi-disant avantages de cette facture électronique. En apparence, en effet, voilà une bonne idée… en apparence seulement. Cette démarche en effet soulève plusieurs questions qui font de la facture électronique une fausse bonne idée, par manque de maturité, tout simplement… Ici je parle de Bouygues Télécom parce que c’est mon fournisseur de téléphonie mobile, mais cette réflexion pourrait être étendue à tous les fournisseurs qui se posent actuellement la question de la dématérialisation.

Commençons par le bon vieil argument de la simplicité : ma comptable veut la facture papier chaque mois car elle a besoin des fameuses pièces comptables justificatives. Si Bouygues Télécom me l’envoie, je n’ai pas à l’imprimer. C’est le mieux pour moi : pratique et pas cher. Je n’ai aucune raison de payer demain un service aujourd’hui gratuit… Naturellement BYT ne manquera pas de me faire un jour payer l’édition et l’envoi de la facture papier. Je reconsidérerai mon choix à ce moment là.

Bouygues Télécom stocke ses factures électroniques sur son site web. Pour un fournisseur, cela semble évident : il stocke ses factures sur son site web. Pour le client que je suis, cela n’est pas du tout pratique ! En effet, ce n’est pas à moi de m’adapter à mon fournisseur ; mais bien à mon fournisseur de m’envoyer mes factures où bon me semble : je veux pouvoir les transférer dans le stockage de mon choix (Dropbox, par exemple). Quand il m’envoie des factures papier, Bouygues Télécom ne me dit pas votre facture papier est à votre disposition dans telle boutique : ils me l’envoient à l’adresse de mon choix ; adresse que d’ailleurs je peux changer à ma guise.

Bouygues Télécom m’envoie à moi une facture électronique… or ces factures, je ne les garde pas ; je les transmets à ma comptable. Idéalement, il faudrait que ma comptable reçoive la facture électronique directement dans son système comptable, c’est-à-dire interfacer mon fournisseur et mon prestataire. Je pense qu’il y a un boulevard pour proposer des solutions élégantes en la matière: on pourrait fort bien imaginer un progiciel de comptabilité capable de s’interfacer avec les principaux facturiers du marché. Je donne à ma comptable une sorte d’identifiant comptable et sou, elle pourrait aller récupérer mes factures à ma place (cf. infra).

Un point très important : l’historique de facture doit être illimité. En effet, l’administration fiscale exige parfois des factures de plus d’un an, surtout en cas de contrôle fiscal… et les archives comptables c’est 5 ans minium de conservation. Donc tant que Bouygues Télécom ne me proposera qu’une année (glissante, par dessus le marché) d’archives, la facture électronique, ce sera niet !

Toutes les opérations que la facture électronique va exiger (se connecter, aller chercher la facture, l’archiver, l’envoyer à ma comptable, etc.) c’est bien beau mais ça prend du temps :je vais plus vite avec la version papier. Quand bien même je le ferais, Bouygues Télécom n’est pas mon seul fournisseur ! Il faudrait que je le fasse pour tout le monde et ça me prendrait un temps infini ! Actuellement avec le papier ça me prends quelques minutes (tous fournisseurs confondus) : ouvrir l’enveloppe, vérifier la conso, mettre dans une panière puis, une fois par mois, mettre tous les papiers dans une enveloppe pour ma comptable et le tour est joué. C’est hyper-pratique.

Enfin, terminons par une suggestion : ce n’est pas à un fournisseur de m’imposer une solution, c’est à moi de vous indiquer où je souhaite que mes fournisseurs doivent me faire parvenir mes factures, exactement comme je peux le faire pour les factures papier. Tant que je n’aurais pas trouvé de solution pratique et élégante, je resterai au papier.

Si je travaillais chez Bouygues Télécom, je m’associerai à mes confrères opérateurs et aux autres grands facturiers pour que l’administration fiscale mette à disposition des entreprises un « compte de facturation » certifié par l’Etat où tous les facturiers peuvent me faire parvenir des documents dématérialisés ! Ma comptable pourrait alors connecter son système de compta sur mon compte de facturation et récupérer les pièces comptables justificatives. Là ce serait le bonheur :-)

En gros ce qu’il faut, c’est l’équivalent électronique de ma boite aux lettres papier : un endroit unique de stockage que je choisis moi-même ; pas de une multitude de services éparpillés partout qui m’obligent à perdre du temps en cliquant comme un fou pendant des heures !

C’est pourtant pas compliqué. Si la facture électronique était bien exécutée, je m’y mettrais…

6 Comments

  1. « En gros ce qu’il faut, c’est l’équivalent électronique de ma boite aux lettres papier ». Cela ne pourrait-il pas être tout simplement une boite mail ? Les fournisseurs envoient dans un format connu (au hasard, PDF) en pièce jointe la facture par mail, à l’adresse de ton choix, que tu peux filtrer et rediriger dans le dossier adéquat, voire même le transférer à l’adresse mail de ta comptable !

  2. Dr. Francois Druel says:

    En fait le mail pourrait être une solution pour autant qu’il soit certifié… et c’est là toute la difficulté.

    Aujourd’hui ma comptable m’envoie une série de déclarations à signer car je vais maintenant télédéclarer ma TVA. Il y a là une piste à explorer : il suffirait que les autres facturiers puissent eux-aussi utiliser une telle identité de « télédéclaration »…

    F

  3. Pourquoi certifier le mail ? Reçois-tu tes factures en recommandé avec accusé de réception ?

    L’ennui que je vois avec la certification, c’est le risque de voir arriver une usine à gaz, qui aura été coûteuse à concevoir, et coûteuse pour qui désirera la mettre en place. Aujourd’hui, qu’est-ce qui est certifié avec la facture papier ?

  4. Dr. Francois Druel says:

    Je dois reconnaitre que ta remarque est pleine de bon sens…

  5. Bonjour,
    Cet article est encore biaisé par votre type d’utilisation. Je cite :
    « ouvrir l’enveloppe, vérifier la conso, mettre dans une panière puis, une fois par mois, mettre tous les papiers dans une enveloppe pour ma comptable et le tour est joué. C’est hyper-pratique. »
    Combien de personnes dans le monde ont un comptable ?
    Si l’on reçoit les factures EDF, eau, FAI, téléphonie mobile, impots, banque, services tiers, par email ou accessible sur site web du fournisseur de service, quelle liberté, quelle jouissance de ne plus recevoir une centaine de courriers factures sur l’année (3 ou 6 ou 12 factures par fournisseur de service).
    A réception d’un email me signalant une facture électronique, je n’ai qu’un clic à faire pour une connexion automatique (mdp enregistré sur PC protégé) vers le serveur du fournisseur.
    Si c’est une facture importante ou un fournisseur important, on clique sur Enregistrer.
    Et donc envoyer une facture à son comptable consiste juste à renvoyer d’un clic le fichier PDF stocké. Et si plusieurs factures sont à envoyer, il suffit de les grouper dans un seul email. Je ne vois pas la complexité.
    Mon point de vue est biaisé aussi, mais moi je ne tiens pas un blog pour lancer certaines « vérités ».
    Cordialement,

  6. bonjour,
    La facture électronique c’est bien quand on a pas de litige avec son fournisseur.
    en prenant mon exemple j’étais chez un fournisseur d’énergie en facture électronique et j’ai déménagé, j’ai donc demandé mon changement de contrat et d’adresse.
    plus tard j’ai eu un litige avec eux et comme ils ont clôtures mon compte chez eux je n’ai plus accès à mes factures et à mon contrat, si je les avait eu en papier j’aurais pu prouver ma bonne fois.
    pour les contrats gaz, électricités et téléphone faites attention au factures électronique c’est une fausse bonne idée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>